Nos actions

Les projets que nous soutenons sont :

1. Des initiatives menées par des partenaires qui contribuent au développement de l’esprit des sciences dans la société. Nous les soutenons financièrement mais aussi le cas échant en contribuant techniquement aux projets.
2. Des projets spécifiques de la fondation qui visent à faire vivre notre vision de l’esprit des sciences. Ils sont aussi l’occasion de développer des partenariats en ce sens.

En ce moment

Partenariat avec la Fondation La main à la pâte

Projet autour de la vaccination porté par la scientifique italienne Elena Pasquinelli à destination des collégiens et lycéens : explication des différentes questions autour de la vaccination (prévention, immunologie, perception du vaccin, etc)

L’émission « science et conscience » – Radio Cause commune

La fondation Charpak soutient l’émission « science et conscience » diffusée sur la radio cause commune. Tous les troisièmes mercredis du mois, le journaliste Stéphane Manet reçoit un intervenant pour parler sciences dans notre société.

#01/ sciences et éducation
#02/ sciences et fiction
#03/ sciences et philosophie
#04/ sciences et esprit des sciences
#05/ sciences et entreprise
#06/ sciences et financement
#07/ sciences et imaginaire scientifique

Durée 1H
à écouter en Ile-de-France 93,1FM
disponible sur les plate-formes d’écoute

ET AUSSI

Mise en place d’un Lab, l’esprit des sciences

Les fondateurs souhaitent contribuer à faire vivre en pratique l’esprit des sciences dans la société, au-delà du monde de la recherche scientifique. De nombreuses « parties prenantes » sont alors impliquées : les citoyens eux-mêmes, les professionnels « utilisateurs » des connaissances scientifiques et techniques, les enseignants et formateurs, les décideurs administratifs et politiques…

De nombreuses institutions, programmes, initiatives contribuent déjà à certains aspects de cette interface « sciences et société » : vulgarisation scientifique, think tanks, agences d’expertises, comités et réseaux d’experts, médiations scientifiques, sciences participatives associations d’animation, festivals et fêtes de la science.

Le champ des thématiques à aborder est vaste et croise par ailleurs la diversité des raisons de mieux intégrer la connaissance scientifique : cela va du plaisir de la compréhension du monde à l’obligation qu’ils ont de « décider » face à des «enjeux » de société complexes.

Un projet spécifique de la Fondation Charpak, l’esprit des sciences, se donne pour objectif de soutenir des professionnels qui sont au cœur d’une interface entre les sciences et la société, les élus locaux. Ils ne sont en général pas des experts de la science, mais sont exposés en permanence à des dossiers à traiter où la science est omniprésente : énergie, gestion de l’eau, déchets, projets de télécommunication, transports, santé, alimentation et agriculture, pollutions diverses… Les citoyens qu’ils côtoient en direct au quotidien les interpellent le cas échéant, voire s’organisent « pour ou contre » tel ou tel projet. Ils n’ont souvent pas la main ou le mandat pour décider ou infléchir des projets nationaux ou objets de politiques supra-territoriales, et leurs interlocuteurs techniques sont souvent les opérateurs industriels ou commerciaux eux-mêmes, porteurs de connaissances scientifiques et techniques réelles mais éventuellement « biaisés ».

Ils ne peuvent se contenter de leurs « opinions » uniquement pour traiter au mieux, comprendre, expliciter la connaissance scientifique sous-jacente. Et l’expertise existante est parfois loin géographiquement, culturellement et temporellement de leurs quotidiens.

La fondation souhaite associer les parties prenantes concernées, sur une ou deux thématiques scientifique et techniques concernées, pour faire émerger une méthodologie d’approche de ces situations.

Le modèle des living lab est aujourd’hui assez bien identifié, largement utilisé et objet de partages de savoir.